ela niki gyrocoptere

Qu'est-ce qu'un autogire ?

DESCRITION SUCCINCTE

L’autogire, appelé aussi autogyre ou gyrocoptère voir gyroplane, est un aéronef qui, si il répond à des conditions de poids/puissance, fait parti des  ULM (Ultra Léger Motorisé) de catégorie 4. Il existe 6 catégories d’ULM.

Celui-ci ressemble à un petit hélicoptère car il est sustenté par la rotation d’un rotor principale (appelé aussi voilure tournante)  généralement équipé de 2 pales, qui, à la différence de l’hélico, n’est entraîné que par la force du vent relatif (hors pré-lancement). L’appareil est propulsé par une hélice entraînée par un moteur.

Depuis quelques années, l’autogire est en plein essor. Il est surtout utilisé pour le loisir, la photographie aérienne et plus récemment pour l’observation (surveillance des lignes ferroviaires, de voix fluviales…).

SECURITE ET CONFORT

Les caractéristiques de vol de l’autogire en font une des machines volantes les plus sûres jamais construites ! Ces ULM sont réputés très stables: de par leurs caractéristiques et leur domaine de vol étendu, ils resteront maniables et parfaitement contrôlables tout au long de la descente pour effectuer un posé en toute sécurité. Leur faculté de descente en auto-rotation, leur confère un coté ludique, unique aux voilures tournantes. L’effet centrifuge du rotor donne à l’autogire un comportement de vol très doux et stable, minimisant les effets des turbulences et du vent.

sécurité en vol ecole de pilotage autogire vaucluse

Plus que tout autre aéronef, l’autogire peut voler dans de fortes conditions de vent et de météo, ce qui nous permet des vols en toutes saisons.
Comparé à un appareil doté d’ailes fixes classiques (avion / ULM 3 axes) il présente donc beaucoup d’avantages comme une grande stabilité et sécurité en vol même par fort vent. Il décolle sur 100 mètres (voir moins en fonction du vent), ne décroche pas, est impossible à mettre en vrille, propose un large domaine de vol ainsi qu’une grande plage de vitesse : de quasi nulle jusqu’à 180km/h (voir plus selon les modèles)

UN PEU D'HISTOIRE


L’autogire a été inventé par un espagnol, Monsieur Juan de la Cierva y Codorníu en 1923, bien avant l’arrivée des hélico.
Le premier modèle d’autogire à voler est le C4 qui, comme vous pouvez le voir a été conçu avec un rotor à 4 pales.

brevet initiation aeronautique

Nous avons rencontré son arrière petite fille, Laura de la Cierva (ci dessous, à gauche de la photo) qui a fondé une association dont l’objectif principal est la récupération de la mémoire historique de l’Autogire et de Don Juan Carlos de la Cierva y Codorníu, son arrière grand père. Elle parcourt le monde pour recueillir des témoignages, échanger, informer… Rejoignez la sur sa page Facebook Asociación Juan de la Cierva Codorniu« JUAN DE LA CIERVA MÁS VIVO QUE NUNCA ! »